Mur de pierre

Bâtir pour la vie

La nature a du répondant. Offrez-lui un tas de bois et elle y installera des champignons. Faites-lui un beau tas de cailloux et elle y sèmera quelques chardons.Bâtissez-lui un mur de pierres et elle y enverra aussitôt une horde de pionniers: la mousse qui s’accroche, le lichen qui s’incruste, l’orvet qui lézarde et l’abeille qui maçonne. Sans oublier le lierre pour décorer, l’escargot pour humecter et le crapaud pour enchanter.

Muez-vous en bâtisseur d’un habitat qui n’en finira pas de vous étonner. Il vous suffit pour cela d’une bonne dose de temps, d’un peu d’huile
de coude et d’un très gros amas de cailloux!

Il existe de nombreuses méthodes de construction différentes, propres à la région, à la tradition et au type de pierres utilisées. Nous vous présentons celle  proposée par la Fondation Action en Faveur de l’Environnement (FAFE), tirée du manuel « Murs de pierres sèches ».

1. L’assise

Le mur de pierres sèches se passe de béton: une assise de terre battue ou de gravillons, bien stable et nivelée, lui suffit amplement. Pour un mur d’un mètre de haut, prévoyez une largeur au sol de 70 cm.

Disposez ensuite un gabarit en forme de A à chaque extrémité de l’assise:ces supports serviront à fixer les cordeaux qui guideront la construction et vous donneront une idée du résultat final. Choisissez de grosses pierres de même épaisseur et disposez-les en deux rangées parallèles. Elles doivent toutes se toucher. Calez les pierres branlantes et remplissez ensuite les vides avec de la caillasse. Vérifiez la stabilité des fondations en marchant dessus:plus rien ne doit bouger!
2. L’échafaudage

Disposez la deuxième couche de pierres de façon alternée par rapport à la première:les interstices séparant deux moellons ne doivent en effet jamais se superposer,sous peine d’instabilité. Veillez à ce que leur face supérieure soit horizontale,quitte à mettre des cales.Si les pierres sont vraiment difformes,mieux vaut diriger leur pente vers l’intérieur que vers l’extérieur du mur. Vous pouvez également éliminer les angles gênants à l’aide d’un marteau et d’un burin. Arrivé à mi -hauteur, disposez à intervalles réguliers quelques pierres de liaison entre les deux pans:elles empêcheront le mur de se disloquer avec le temps. Tout au long de l’élévation, n’oubliez pas de monter en respectant les cordeaux guides, de stabiliser chaque grosse pierre et de combler tous les vides.

3. La couverture

Couche après couche,votre mur prend de l’altitude et devient plus étroit. Lorsque sa largeur n’atteint plus que 30 à 40 cm,il est temps de placer les éléments de couverture. Il s’agit de grandes pierres plates que vous poserez horizontalement ou sur la tranche,en fonction du style des murs de la région ou de la quantité de matériau dont vous disposez. Soignez cette dernière couche: la stabilité et la beauté du mur en dépendent. Un gabarit en A et des cordeaux sont indispensables pour construire un mur rectiligne. L’inclinaison du gabarit d’environ 10 % garantit une bonne stabilité. Les pierres de liaison assurent la cohésion de l’édifice.Vous pourrez toutefois vous en passer si votre mur ne dépasse pas 1,2 m de hauteur.

Les liens utiles

  • www.pierreseche.com: Le site de l’architecture en pierres sèches. Une source d’informations historiques et techniques sur tous les types de constructions en pierres sèches qui embellissent nos paysages: murets, cabanes, puits,…. Une source d’inspiration aussi pour habiller un mur de briques avec un matériau beau et naturel!

Les bonnes lectures

logoterre et nature_bonne lecture Et si vous construisiez une spirale qui sent bon la pierre et le thym? Un article de Terre & Nature dans lequel le muretier professionnel Eric Vauchier nous explique comment construire sa spirale à aromatiques en pierres sèches.
logoterre et nature_bonne lecture Il faut aimer la pierre pour devenir muretier. Un article de Terre&Nature qui présente le travail de Yoann Chauvy, muretier professionnel vaudois, Terre Pierre Nature.
Je construis un muret de pierres, par Serge Lapouge, 94 p., éditions terre vivante, 2011.Envie de lézards, de fougères et de charme dans votre jardin? Ce petit manuel de construction en pierres (avec ou sans mortier de chaux) pour bâtisseurs débutants vous offre les clés de la réussite.
covermur Mur de pierres sèches. Manuel pour la construction et la réfection. Par R. Tufnel, F. Rumpe, A. Ducommun, M. Hassenstein, édité par la Fondation Action en Faveur de l’Environnement, 2003, 84 p, à commander sur www.umwelteinsatz.ch
livremur Jurar067 Murs secs plein de vie. par Francine Beuret, 158 p, 2009, Cahier du MHCN n°10, publication de L’Association pour la sauvegarde des murs de pierres sèches et du Musée d’histoire naturelle de La Chaux-de-Fonds à commander sur www.mhcn.ch
Pour tout apprendre sur l’histoire, l’usage et la construction des murets de pierres du massif jurassien.
coversalammurs Des murs pour la vie. Salamandre n° 181 , 2007, 24 p., à commander sur www.salamandre.net
Murs de pâturages jurassiens, murs de vignes des Alpes, cabanes et ponts de pierres,…Découvrez dans ce dossier le savoir faire des artisans muretiers et la vie cachée des murs de pierres.
livremurs065 Pierres et jardin: murets, allées et cascades. par David Reed,157 p., éditions Artémis, 2004.
Un livre pour rêver et avoir envie de mettre des pierres partout dans son jardin! Plusieurs exemples de construction y sont décris étape par étape.

Les pros

  • Les Compagnons de la pierre sèche, à Yverdon, mettent à votre service leur longue expérience de la construction en pierre sèche. Fondation St-George, rue Verdan, 1400 Yverdon, Thierry Carbonell, thcarbonell @ bluewin.ch- 079 858 43 08
  • Terre-Pierre-Nature – Yoann Chauvy, muretier- constructions en pierre sèche ou jointoyée, terrasses, etc- . Rue de l’Eglise 4- 1121 Bremblens-
    078/722.66.68 – www.terre-pierre-nature.ch – info@terre-pierre-nature.ch
  • Vaucheric MPS- Eric Vaucher, muretier: construction en pierre sèche et multi petits services- Av. de l’Esplanade 2- 1012 Lausanne -
    077/ 211 15 78- www.vaucheric-mps.ch – info@vaucheric-mps.ch