Gros oeuvre

Quels matériaux choisir pour ériger ses quatre murs?

Si on en croit la fable des trois petits cochons, rien ne vaut la maçonnerie pour se protéger de tous les dangers. Mais Naf-Naf n’avait certainement pas pensé à la quantité d’énergie absorbée par ses briques et encore moins aux piètres qualités isolantes de ce matériau.
Et si, contre toute attente, ses deux frères avaient raison? En réalité, la paille et le bois ne sont pas si fragiles… et le loup n’a pas tant de souffle! Si on choisit tout de même la maçonnerie, il existe des solutions moins gourmandes en énergie que le béton armé et plus isolantes que le parpaing. De plus, les matériaux écologiques ont l’immense avantage d’être perméables à la vapeur d’eau produite dans la maison. Faites donc un petit tour d’horizon avant de vous décider.

chanvre Le béton de chanvre et chaux
est un mélange de paille de chanvre et de chaux hydraulique. C’est un bon isolant thermique. Il permet de réaliser des murs, des cloisons ou des dalles sur des structures en bois.
vignetbrique La brique alvéolaire
est une brique d’argile (ou terre cuite), mais bien plus épaisse que la brique classique. Ce matériau permet de réaliser des murs à la fois porteurs et isolants.
ossature L’ossature bois
La maison à ossature bois possède une structure faite de poutres légères sur lesquelles on peut appliquer divers matériaux de couverture ou d’isolation. L’utilisation du bois peut réduire très fortement l’énergie grise du bâtiment.
madrier Madrier et bois rond
La fuste est une technique de construction qui utilise du bois rond ou des poutres disposées horizontalement. Le bois permet un important stockage de carbone.
boiscorde Le bois cordé
est une méthode traditionnelle utilisant des tronçons de bois en travers du mur. Il s’agit typiquement d’une méthode pour auto-constructeurs.
paille2 La paille compressée
est une méthode très écologique puisqu’elle est issue de céréales cultivées localement. Ce matériau est bien plus résistant et durable qu’on peut l’imaginer. Le risque d’incendie est très faible car la paille est bien tassée et recouverte d’un enduit.
pise Le pisé
est une méthode traditionnelle qui utilise de la terre, en général récoltée sur place. Le mur de pisé est très solide et peut supporter plusieurs étages.
Genève, le 12 juillet 2013.Fabrication de briques avec de la terre de l'Arve. L'entreprise Terrabloc s'est installée sur le site de Vessy, au niveau de l'ancienne usine de pompage, pour fabriquer des briques en terre.©Pierre Albouy Les blocs de terre crue
Il s’agit de briques que l’on fait avec de l’argile. C’est une technique très écologique car elle évite la consommation d’énergie due à la cuisson de la terre.
pierre La pierre naturelle
C’est surtout lors de rénovations de maison anciennes que l’on choisit de respecter cette technique d’origine. On peut améliorer l’isolation par un enduit intérieur au chanvre.

Les pros

  • MEIGE matériaux Sàrl – Moulin Bornu- 1318 Pompaples
    021 866 60 32 – www.meige.ch
  • La Maison au naturel, bio-construction Sàrl - Maude Weisshaupt et Vincent Soguel – Rue du 1er Mars 12b – 2300 La Chaux-de-Fonds
    032 852 09 39 – www.maison-nat.ch

Les bonnes lectures

Construire en paille-terre Vous songez à construire une maison saine et écologique en alliant la terre et la paille? Voici le livre indispensable sur votre chantier de construction. Riche de 20 années d’expérience, l’auteur nous dévoile tous ses secrets de fabrication. Vient de paraître aux éditions terre vivante.
Faire ses enduits en terre crue? Choisir sa terre, avec quoi la mélanger, comment la teinter ….? Ce nouvel ouvrage des éditions terre vivante délivre toutes les techniques pour réaliser ses propres enduits en terre crue pour la maison.
Un écobilan pour le bois. Lors de l’analyse de l’ensemble du cycle de vie d’un bâtiment, le bois se présente comme le matériau de choix pour améliorer le bilan énergétique et limiter les émissions de CO2 du parc immobilier suisse. Découvrez cet écobilan dans le cahier technique que Lignum a publié en janvier 2012.