La paille compressée

La paille compressée

paillesiviriez Il s’agit de paille de céréales cultivées localement, si possible de façon biologique. On utilise des bottes rectangulaires produites par les botteleuses agricoles.
C’est une méthode très écologique puisqu’elle utilise un sous produit de l’agriculture disponible en abondance. Elle permet de plus de stocker du carbone, ce qui est bénéfique pour le climat. Les murs obtenus sont très isolants et perméables à la vapeur d’eau. Ce matériau est bien plus résistant et durable qu’on peut l’imaginer, à condition d’être bien préservé de l’humidité. Le risque d’incendie est très faible car la paille est bien tassée et recouverte d’un enduit.
Les murs étant très épais, il faut prévoir assez de marge sur les plans.

En pratique

chariotpaille

C’est une méthode idéale pour des maisons familiales et elle convient parfaitement pour l’autoconstruction. Il est même possible de réaliser ainsi plusieurs étages.Il existe principalement deux méthodes de construction. La méthode Greb (Canada) consiste à intégrer les bottes de paille dans une ossature bois. Les bottes ne sont pas porteuses, mais uniquement isolantes. La seconde méthode utilise des bottes de paille beaucoup plus massives car elles constituent toute l’ossature de la maison (bottes porteuses).

Un système lituanien de panneaux préfabriqués EcoCocon a fait son apparition en Suisse en 2015. La paille est compressée dans les structures en bois qui sont ensuite transporté et facilement assemblé sur les chantiers. Ce système ingénieux séduit de plus en plus de propriétaires et architectes, au point qu’une production locale est envisagée.

Dans les deux cas, l’étanchéité du sous-bassement doit être bien soignée, car la paille ne doit pas être en contact avec le sol humide. On veillera donc à les poser sur de bonnes fondations et à empêcher les remontées capillaires (film étanche). Un enduit extérieur s’impose sur les surfaces exposées aux intempéries. Les murs doivent toutefois rester perméables à la vapeur d’eau (pas de pare-vapeur), afin que la maison puisse «respirer». Les surfaces intérieures et extérieures peuvent être recouverte de divers enduits à la chaux ou à l’argile (terre).

Les matériaux utilisés sont peu coûteux, c’est ici la main-d’oeuvre qui représente l’essentiel du coût. En France, la paille est un matériau souvent privilégié par les auto-constructeurs, car elle est bon marché et facile à mettre en oeuvre. Il s’avère aussi très difficile de trouver une entreprise professionnelle qui soit prête à travailler avec ce genre de matériaux.

La résistance au feu
De nombreux tests ont prouvé que les murs de paille compressée ont une excellente résistance au feu, car l’air y circule très difficilement. Il faut par contre être très vigilant sur le chantier, lorsque de la paille en vrac jonche le sol.

Quid des insectes et des rongeurs?
La compression des bottes et les revêtements extérieurs rendent très difficile la pénétration des insectes et des rongeurs. Par sécurité, on dispose toutefois un grillage fin sur les premiers rangs du mur.

Les allergies
Si la paille est claire et propre, elle ne contient quasiment pas de spores ni de moisissures. Une fois enduite, elle est dépourvue de tout pouvoir allergène.

Les maisons romandes

En Suisse romande, une dizaine de maisons isolées avec des bottes de paille sont construites ou en cours de construction. Tous les projets diffèrent par le mode de construction (bottes porteuses ou ossatures bois), le type d’habitation (logement collectif, villa, bâtiment administratif) et la pratique du chantier (autoconstruction ou non). Voici un aperçu des maisons existantes.

2009- Morrens (VD)- Marco Trosi et Pascal Henchoz. Maison autoconstruite en paille en 2009. En savoir plus
2010-Près-vers-Siviriez (FR)- Antoine et Marie-Claire Jaquier. Maison passive, auto-construite avec isolation en bottes de paille, béton de chanvre et fibre de bois; enduits en terre et mur en pisé; installation solaire thermique et photovoltaïque. En savoir plus.
2010- Vauderens (FR). Bernard et Marie-Claude Kuhn. Maison passive-éco Minergie. Maison préfabriquée en ossature bois avec isolation en bottes de paille, chanvre et fibres de bois. Enduits intérieurs en terre crue, finitions à l’argile. En savoir plus.
2010- Vers-Chez-les-Blancs (VD). Maison passive-éco Minergie. Maison en bottes porteuses. Enduits terre crue, mur en pisé. Le film documentaire « Le corps du métier » a été tourné lors de la construction de cette maison.
2011- Les Cullayes (VD). Maison passive Minergie. Maison en bottes porteuses et partie ossature bois isolée avec des petites bottes.
2011- Ecoteaux (VD). Logement de 6 appartements. Ossature bois isolée avec des petites bottes.

Les bonnes lectures

Construire en paille-terre Vous songez à construire une maison saine et écologique en alliant la terre et la paille? Voici le livre indispensable sur votre chantier de construction. Riche de 20 années d’expérience, l’auteur nous dévoile tous ses secrets de fabrication. Editions terre vivante, 2011.
Le système ingénieux lituanien de panneau préfabriqué paille-bois prend son envol en Suisse romande avec l’ingénieur Roberto Camarasa.
Un projet fou devient réalité: un immeuble de 5 étages, en paille à Genève. Stéphane Fuchs est l’architecte qui a porté ce projet coopératif depuis ses début.
Les maisons en paille se multiplie, 9 juin 2011
Depuis déjà quelques années les maisons de paille se multiplient: ici les premières en Suisse romande.
construirepaille Construire en paille aujourd’hui. Par H. et A. Gruber, éd. Terre Vivante, 128 p. www.terrevivante.org
Ce livre fait le tour des nombreuses utilisations de ce matériau isolant peu coûteux et relate les différentes manières de le mettre en oeuvre.
cover rapport paille La construction en botte de paille aujourd’hui. Par Atba et E. Cauderay. Etude de faisabilité, Lausanne 2009.Commandé par la ville de Lausanne, ce rapport fait le point sur les techniques de construction en paille, les performances énergétiques et l’intérêt écologique de ce matériau naturel. Rapport paille 2009.

Les pros

  • Atba, bureau d’architectes – Stéphane Fuchs – Rue des Vieux-Grenadiers 8 – 1205 Genève
    022 322 89 50 – www.atba.ch
  • Prana House Sàrl, Roberto Camarasa – Chemin du Genevrey 8 – 1091 Grandvaux
    076 745 07 14 – www.phs.bio  -  www.ecococon.ch
  • Vaucher ECOlogis, Thierry Vaucher, route des Chappaz 12, 1679 Villaraboud,
    079 249 87 78,  vaucher.ecologis@gmail.com.
  • CArPE, Collectif d’Architecture Participative + Écologique. Elsa Cauderay, Julien Hosta, Giovanni Pegoraro, Marco Sonderegger, architectes. Rue du Nord, 11, 1005 Lausanne.
  • Lorenz Mettler, architecte, Voa Sartons 18-115, 7077 Valbella, 081 384 26 48 ou 079 949 77 27.

Les liens utiles

  • www.baubiologie.at : Site qui présente de nombreuses constructions en paille avec beaucoup de photos illustrant les différentes étapes de la construction.
  • www.lamaisonenpaille.com : un site réalisé par et au service des autoconstructeurs en France. Stages, documentation et chantiers participatifs.