Revêtement des murs

Crépis, lambris ou enduit?

Le choix d’un revêtement de mur est délicat à bien des niveaux. Il s’agit de concilier des exigences esthétiques, techniques et sanitaires. Cette couche devra résister aux multiples agressions dues aux intempéries pour l’extérieur et aux activités humaines pour l’intérieur. Elle devra évidemment rester perméable à la vapeur d’eau afin d’assurer une bonne régulation du taux d’humidité dans l’habitation.
La santé des habitants doit absolument être prioritaire. En effet, nous sommes en permanence exposés aux émanations provenant de nos murs et les particules qui s’en détachent avec le temps finissent dans nos poumons ou nos estomacs. Les moisissures qui se développent sur les surfaces humides menacent également la santé des habitants.

vignetcrepibleu Les crépis à la chaux
Les constructions anciennes qui étaient traditionnellement faites à la chaux doivent absolument être rénovées de la même façon, afin de maintenir la perméabilité des murs. Pour les constructions de maçonnerie modernes, la chaux convient très bien également.
vignettadelak Le tadelakt
est un enduit à la chaux brillant et imperméable qui permet une grande liberté de formes.
vignetenduitarg L’enduit en terre crue (argile)
L’absence de cuisson donne à l’enduit à l’argile un excellent bilan écologique. En extérieur, il doit être efficacement protégé des intempéries.
vignetplatre Le plâtre
Le bilan écologique du plâtre est assez bon car il est purement minéral et ne nécessite pas des températures de cuisson très élevées.
vignetbardage Le bardage
Les revêtements de bois naturels sont bien plus durables qu’on l’imagine, à condition d’être réalisés dans les règles de l’art. en savoir +
vignetlambris Le lambrissage
L’utilisation du bois est écologique tant qu’il provient de forêts bien gérées et n’est pas transporté sur de trop grandes distances.

Les liens utiles